16/le sang des bêtes


Elle disait : quand nous irons pieds nus, bêtes à nos pieds et des villes orientales derrière nous, nous ne serons plus embarrassés du réel.

Puis elle vit le sang des bêtes de Franju.

elle dit : alors c’est ironique l’agneau qui nous rachète ? nous devons marcher dans son sang avant de battre la campagne ? il faut les gonfler d’air les bêtes que l’on décolle de leur peau ?

Qu’il cache son visage d’une feuille de chêne celui qui se moque ainsi de nous.

texte et image (sauf si mention) : Pierre C. - 17 novembre 2009




[RSS] |le mur du fond|

29 septembre 2013 //
27 septembre 2013 // 69/ vérité
25 septembre 2013 // 68/ macula
20 septembre 2013 // 67/ au jardin
18 septembre 2013 // 66/ jean
16 septembre 2013 // 65/ jours comptés
17 juin 2013 // 64/ beeeeeeeeeeeeeh
15 mai 2013 // 63/ reptilarium
2 mai 2013 // 62/ canard
25 avril 2013 // 61/ pur beurre
18 avril 2013 // 60/ tendu
15 avril 2013 // 59/ vautours
29 mars 2013 // 58/ de quelques moustaches
20 mars 2013 // 57 bis/ j’arrive II
4 mars 2013 // 57/ j’arrive I