41/ les fesses


La mer monte, les nuages fulminent, rage atmosphérique ; plus il y a d’eau plus nous avons soif. Pieds nus sur le rocher, attendant que la marée nous débarrasse de ce vilain reptile qui nous visque la peau. Vain visage vile d’un péché qui ne parvient jamais à nous rebuter.

La dame en bleu montre ses mains, elle voudrait offrir un monde sauvé, lavé, repassé, rangé dans l’armoire à linge, les taies d’un coté, les alèses de l’autre. Mais nous ne voyons que le fruit dans la bouche de la bête, une pêche, un gros abricot, en tous cas un fruit très semblable à une paire de fesse. Il n’y a pas de naïveté, d’image sans idées, celui-là qui, a reproduit ce thème de triste chromo, celui-là a décidé que les pommes n’y suffisaient plus, qu’il fallait dire enfin à tous que le savoir qui corrompt est celui du derrière.

texte et image (sauf si mention) : Pierre C. - 22 mars 2012




[RSS] |le mur du fond|

29 septembre 2013 //
27 septembre 2013 // 69/ vérité
25 septembre 2013 // 68/ macula
20 septembre 2013 // 67/ au jardin
18 septembre 2013 // 66/ jean
16 septembre 2013 // 65/ jours comptés
17 juin 2013 // 64/ beeeeeeeeeeeeeh
15 mai 2013 // 63/ reptilarium
2 mai 2013 // 62/ canard
25 avril 2013 // 61/ pur beurre
18 avril 2013 // 60/ tendu
15 avril 2013 // 59/ vautours
29 mars 2013 // 58/ de quelques moustaches
20 mars 2013 // 57 bis/ j’arrive II
4 mars 2013 // 57/ j’arrive I