Valery Bleu


"On n’avait pas encore inventé cette tardive amour des petites patries, des clochers et des choses mortes qui s’est curieusement combinée de nos jours avec un excès de nouveautés. Le culte des localités et des ancêtres n’était point encore restitué, car les chemins de fers et les effets désordonnés de l’économie moderne n’avaient point encore fait sentir à quelques-uns le besoin plus ou moins profond de racines plus ou moins réelles et la nostalgie d’un état quasi végétal que ceux qui l’ont subi n’ont pas toujours excessivement goûté."

Paul Valéry - Stendhal - Variété 1 et 2 - idées/Gallimard p206
(tant à rêver au bleu de cette mer)

texte et image (sauf si mention) : Pierre C. - 26 octobre 2008




[RSS] |refaire la moelle /// citations, lectures &visions|

30 juin 2009 // Roubaud 1
11 mai 2009 // flaubert 2
26 avril 2009 // Lefebvre 1
15 avril 2009 // kafka
19 janvier 2009 // valery 4
10 décembre 2008 // valery 3
4 novembre 2008 // flaubert 1
4 novembre 2008 // perec 3
26 octobre 2008 // bonheur de la marchandise
26 octobre 2008 // marker - voir le rouge
26 octobre 2008 // l’intelligence réjouit : Elie Faure
26 octobre 2008 // perec 2
26 octobre 2008 // Valery Bleu
25 octobre 2008 // perec 1
25 octobre 2008 // épars 1