vampyr


Inverse du précédent, un matin à la station Réaumur Sébastopol, tous les yeux avaient été ôtés ; dans une si légère épaisseur de papier que ce n’était pas l’image du dessous qui apparaissait mais le gris des strates de l’affiche. Des dizaines d’yeux blancs taillés en pointe.

Trouble toute la journée, proximité des vampires.

texte et image (sauf si mention) : Pierre C. - 26 octobre 2008




[RSS] |métro et communs|

27 octobre 2009 // qu’à la fin la peau
7 avril 2009 // dressage au je
31 mars 2009 // faux sosie 3
22 février 2009 // têtes
30 janvier 2009 // faux-sosie 2
18 décembre 2008 // faux sosie 1
9 décembre 2008 // clavier
4 novembre 2008 // parmentier (ligne 3)
4 novembre 2008 // rentrée littéraire
26 octobre 2008 // change
26 octobre 2008 // Anhistoriques nous serons mieux
26 octobre 2008 // L’Est attriste
26 octobre 2008 // vampyr
26 octobre 2008 // qui nous amuse ?
26 octobre 2008 // en face