Lefebvre 1


Comparez une maison moyenne dans une de nos villes non pas à un palais pompeux et dérisoire ou à une de ces demeures souvent si ridicule de la grande bourgeoisie mais à une installation industrielle « moderne », une centrale électrique par exemple. Ici, la technique minutieuse, la clarté, la propreté éblouissante ; une puissance ordonnée condensée dans des appareils aux contours stricts. Ces machines sont tellement étonnantes de force dissimulée dans l’immobilité apparente que plus d’un écrivain est tenté de ressusciter à leur propos le sentiment du sacré, l’effroi devant tant de fétiches puissants et immobiles. Par contre, là, dans cette maison où se déroule la vie quotidienne de baves gens « moyens », la mesquinerie, l’inorganisation ; des coins et des recoins poussiéreux ; des meubles prétentieux et mesquins, du bric-à-brac petit-bourgeois ; l’inutile absurde en même temps que le manque de l’utile et le culte de l’utile ; des pièces sombres ; des plumeaux, des balais, des tapis que l’on secoue par la fenêtre…

Henri Lefebvre Critique de la vie quotidienne I, ed. de l’Arche, 1945

texte et image (sauf si mention) : Pierre C. - 26 avril 2009




[RSS] |refaire la moelle /// citations, lectures &visions|

30 juin 2009 // Roubaud 1
11 mai 2009 // flaubert 2
26 avril 2009 // Lefebvre 1
15 avril 2009 // kafka
19 janvier 2009 // valery 4
10 décembre 2008 // valery 3
4 novembre 2008 // flaubert 1
4 novembre 2008 // perec 3
26 octobre 2008 // bonheur de la marchandise
26 octobre 2008 // marker - voir le rouge
26 octobre 2008 // l’intelligence réjouit : Elie Faure
26 octobre 2008 // perec 2
26 octobre 2008 // Valery Bleu
25 octobre 2008 // perec 1
25 octobre 2008 // épars 1